Qui sommes nous?

Une association dont l’objectif premier est de réagir localement aux défis climatique, énergétique et de perte de biodiversité auxquels nous devons faire face .
Dès le départ, Environnement-Dyle se voulait a-politique, à l’instar d’ADESA dont nous sommes les délégués locaux et d’Inter Environnement Wallonie dont nous sommes membre

Que faisons-nous concrètement ?

Actions permanentes :

1- Suivi de la réserve naturelle domaniale de la sucrerie de Genappe

2- Le Contrat de Rivière de la Dyle:

Rappelons qu’il s’agit d’un contrat de “bonne volonté” qui n’a aucune valeur légale. Le projet a été lancé par le monde associatif, entre-autres Environnement-Dyle. Son objectif est de “préserver, de restaurer la qualité de l’eau et des abords des cours d’eau dans le bassin versant de la Dyle, tout en contribuant au développement économique, social et culturel”.

3- Participation à la CCATM (Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité):

Nous défendons le point de vue environnemental au sein de cette commission qui donne un avis, essentiellement sur des permis d’urbanisme dérogatoires. Enquêtes urbanistiques en cours.

4- Interventions dans le cadre d’enquêtes publiques :

Lorsqu’une demande de permis d’urbanisme ou d’environnement peut avoir un impact non négligeable sur l’environnement, Environnement-Dyle peut réagir en argumentant son intervention.

5 – Demandes spontanées de riverains :

Qu’il s’agisse d’un projet de construction en infraction; d’un problème de pollution d’un cours d’eau; d’un abattage illicite d’arbres, etc … , nous essayons toujours d’intervenir aussi objectivement que possible, en évitant le piège du syndrome “NIMBY”, mais avec le soucis de respecter notre environnement dans une optique de développement durable.

6 – Actions en faveur des sentiers & chemins :

Environnement-Dyle est –avec les Amis de Bousval (http://www.lesamisdebousval.be) et le Syndicat d’Initiative de Genappe ((SI), un des membres fondateurs de CHEMiNS 141 (http://www.chemins141.be) dont l’objectif est la valorisation de notre réseau très dense de sentiers et chemins. Valorisation tant pour la mobilité douce que pour les loisirs.